Comptines de la mère l’oie

illustrées par Gérard DuBois

Le nouveau titre de « La Collection » : des indémodables nursery rhymes magnifiquement illustrées par Gérard DuBois.


Commander le livre

Humpty Dumpty sur un mur en pierre
Humpty Dumpty est tombé par terre
Ni les chevaux ni les valets du roi
Ne purent jamais remettre Humpty droit

Quel plaisir de retrouver ces célèbres comptines emplies de non-sense ! Rythmées, drôles, caustiques, émouvantes, une sélection en est ici présentée dans une nouvelle traduction de Christian Demilly, et accompagnée par les superbes illustrations de Gérard DuBois à qui cet univers va comme un gant. Un délice à déguster seul ou à plusieurs, à savourer, offrir et réciter.

Né en France, GERARD DUBOIS est aujourd’hui installé à Montréal. Peintre et illustrateur, il travaille notamment pour la presse (The New York Times, Rolling Stone, The New Yorker, Le Monde, The Guardian…) et l’édition. Chez Grasset-Jeunesse il a illustré La petite écuyère, écrit par Charlotte Gingras, et Un pommier dans le ventre, écrit par Simon Boulerice.

ON EN PARLE  A vos marques… Tapage : « Adapté de « Nursery Rhymes » (populaires comptines anglaises des 18ème et 19ème siècles) par Christian Demilly, cet album est superbement illustré par Gérard DuBois qui nous offre pour chacune des onze petites histoires un dessin « vintage » so british qui colle parfaitement au contenu des textes… Ceux-ci distillent en effet un humour tout ce qu’il y a d’anglais, avec un sens du « non sense » qui n’appartient qu’aux sujets de sa majesté ! Décidément, cette collection très particulière dégage un charme fou… Et on ne peut qu’être épaté par le travail des illustrateurs, ceux-ci ne disposant que d’une semaine pour réaliser les illustrations d’un texte (issu du patrimoine littéraire), dans une palette ne dépassant pas quatre couleurs ! Le résultat, comme aujourd’hui encore avec ce magnifique opus, est à chaque fois bluffant ! » ● Klesia : « Une sélection des plus fameuses Nursery Rhymes, ces comptines anglaises pleines de fantaisies et d’humour, mises en image dans la langue de Molière pour cette édition de prestige. » ● Les Mots de la fin : « Le lecteur redécouvre avec plaisir et surprise parfois, des histoires d’antan qui semblent être pourtant, dans l’air du temps, avec ici une nouvelle traduction sensible de Christian Demilly  et des illustrations délicieusement rétro de Gérard DuBois. Voici donc les Comptines de la mère l’Oie, les célèbres ritournelles et autres rondes anglaises rythmées à souhait pleines d’humour – souvent noir -, de non-sens et de tendresse aussi. On y croise des personnages chers à Lewis Carroll et à Alice,  Humpty Dumpty, Tweedledum et Tweedledee, des oiseaux des chats des chiens, des chevaux, un lion, un scarabée, un poisson, un hibou, une mouche,  une licorne, des hommes des femmes des enfants, certains sont sages, d’autres se bagarrent, certains sont tordus, d’autres maladroits… On s’amuse, on rit, on s’étonne, on s’émeut à lire et à regarder cet album lumineux ! » ● Assadem : « Ces comptines font partie du patrimoine littéraire anglais. Et sont présentées ici avec des images qui possèdent beaucoup d’humour, dans un style un peu ancien, n’utilisant que cinq couleurs. Le résultat est un charmant ouvrage, plaisant à lire, à réciter une et autre fois, et à regarder tout simplement pour le plaisir des images. » ● Famille Chrétienne : « Classique de la culture populaire attribué à l’imagination débordante des nurses anglaises pour amuser les bambins, Les Comptines de la mère l’oie reviennent dans ce bel album illustré par Gérard DuBois, célèbre dessinateur de presse. Joie de retrouver le petit homme tordu dans sa maison tordue, le Dr Demilly qui marcha dans une flaque aussi grande qu’un lac, Tweedledum et Tweedledee si effrayés par un monstrueux corbeau qu’ils en oublièrent de se battre… » ● Bruxelles Culture : « Après maints illustrateurs plus talentueux les uns que les autres, c’est au tour de Gérard Dubois de proposer sa version d’une série d’indémodables toujours cocasses, caustiques et, parfois, émouvants. Il s’agit d’une traduction modernisée due à Christian Demilly. L’idée de base consistait à saisir des textes anciens et à les adapter pour que les jeunes lecteurs puissent s’en réjouir. Le principe graphique n’a pas été de s’enorgueillir d’un modernisme à tout prix, mais de jouer la carte de l’esthétique, tout en rappelant que les décennies se sont écoulées depuis la création des comptines. On retrouve donc un petit côté ancien (qui ne signifie pas désuet !) et qui évoque lointainement les gravures très XIXe siècle et certains dessins début XXe. Un beau livre fait pour plaire et à prêter aux copains qui ne le connaissent pas. » ● Encres vagabondes : « Quel plaisir de relire ces textes anciens, rimés, rythmés, drôles et absurdes. Humour, cruauté, émotions et  univers fantastiques s’y mêlent dans la plus grande harmonie. Chaque mot, chaque vers regorge d’images que l’on peut se représenter et réinventer à loisir. Les comptines sont très joliment illustrées par Gérard DuBois. Poétiques, drôles, étranges, aux couleurs acidulées, elles accompagnent magnifiquement les textes traduits par Christian Demilly. L’œil s’y attarde et ne peut s’empêcher d’y revenir. L’ensemble réveille l’imaginaire, une vraie réussite. Voici un très bel album, alliant littérature et art, au format confortable, pour s’amuser avec les mots, s’étonner, ressentir, s’interroger, regarder, échanger et prendre du plaisir. Un livre à lire seul ou à plusieurs pour encore plus de bonheur. » Chouette, un livre ! Le blog de Madame la Chouette : « Partons en voyage au pays du non-sense ! Humpty Dumpty y croise Tweedledum et Tweedledee, un moineau, un corbeau, un lion, une licorne – mais tout cela ne nous dit pas « qui a tué le rouge-gorge »… Gérard DuBois a accepté les contraintes de la collection : une semaine et quatre couleurs, pour illustrer ces comptines venues d’outre-Manche. Il a choisi du bleu, du jaune, de l’orangé et un gris-brun terre d’ombre, ce qui donne un petit côté suranné à ces Nursery Rhymes parfois cocasses, parfois cruelles, toujours incongrues. » ● Lillyterature : « Cet album, dont se dégage une atmosphère toute particulière, est comme une madeleine de Proust, on la déguste petit à petit sans en louper une miette, passant d’une comptine à une autre avec délectation, et l’esprit nostalgique de l’enfance. » ● La Nouvelle République : « Quel plaisir de retrouver ces célèbres comptines emplies de non-sens ! Rythmées, drôles, caustiques, émouvantes, elles sont ici présentées dans une nouvelle traduction de Christian Demilly, et accompagnées par les superbes illustrations de Gérard DuBois. » ● Arple : « Sur la couverture de l’album, une oie se dresse, ailes déployées, œil interrogateur. Elle porte en son bec, pincé par le fond de culotte, un garcon minuscule. Bien plantée, digne, chapeautée d’un haut de forme que maintient à son cou une bride, elle annonce bien le ton de ce recueil de 10 comptines anglaises où l’absurde, l’incongru, le nonsense règnent comme le veut le genre. Le choix est réussi ; certaines sont des classiques comme l’Humpty Dumpty ou Qui a tué le rouge gorge ; d’autres méritent de devenir comme celle du docteur Demilly qui disparut dans une flaque d’eau un jour de pluie. Les illustrations en 4 couleurs (suivant la contrainte de la collection) ont un parfum fin 18 ème et accompagnent bien le texte qui sans trahison est bien adapté au francais. La découverte de ces comptines aidera peut-être aussi les enfants de langue française à entrer dans le monde d’Alice puisque que Lewis Carroll s’y est appuyé ou en a parodié certaines. » ● Sélectionné par le comité de lecture SLPJ. Ricochet (Gaëlle Farre) : « Quel régal que ces courts textes rimés et rythmés ! On y retrouve toute l’espièglerie et la naïveté de l’enfance dont Gérard DuBois semble se délecter dans ses illustrations. Notons aussi que les traits délicieusement vintage de cet artiste se marient parfaitement à l’esprit des comptines. (…) Comptines de la mère l’Oie enrichit joliment La Collection et c’est un plaisir littéraire que pourront apprécier les petits comme les grands ! » ● LivrJeun (Cristina CORRERO) : Coup de coeur Comptines de la mère l’oie est un recueil d’onze textes illustrés par Gérard DuBois et publiés par Grasset Jeunesse dans une collection consacrée au patrimoine littéraire. L’intérêt de cette collection vient d’une part de la récupération de textes classiques de la littérature jeunesse et d’autre part de leurs illustrations dues à des artistes contemporains. (…) L’album grand format fonctionne sur le vis-à-vis, avec le texte sur la page de gauche et les images à droite. La qualité du travail de Gérard DuBois réside dans le rapport parfait texte/image : technique, utilisation de la couleur, mise en page… Onze comptines et onze belles images reflétant un univers populaire, absurde et humoristique, typique du « nonsense ».

 

Les autres autres titres de « La Collection »

HISTOIRES NATURELLES, Jules Renard & Jean-François Martin  : « Une correspondance parfaite s’établit entre la poésie de Jules Renard et les somptueuses illustrations de Jean-François Martin » ● Aïcha Djarir, Paris Môme

PETIT JARDIN DE POÉSIE, Robert-Louis Stevenson & Ilya Green : « Les superbes illustrations mettent parfaitement en valeur la beauté des poèmes et feront de ce recueil un classique dans quelques années » ● Bibliothèques de la ville de Paris

NICOLAS LE PHILOSOPHE, Alexandre Dumas & Christophe Merlin : « Cette fable se construit sur un principe d’accumulation, mais à l’envers : plus le héros avance, moins il a. La morale de l’histoire est ouverte : Nicolas est-il plus heureux en ne possédant plus rien, ou a-t-il tout perdu en croyant tout gagner ? Une excellente manière d’en parler avec l’enfant, de lui proposer de réfléchir aux thématiques du rapport aux autres, l’importance que l’on attache à l’opinion de chacun, mais aussi aux biens matériels, au bonheur et à sa quête » ● Librairie La Soupe de l’espace (Hyères)

VALSE DE NOËL, Boris Vian & Nathalie Choux  : « Une valse remarquablement portée par les illustrations de Nathalie Choux, merveilleuse porte d’entrée dans l’univers de Boris Vian » ● Victor Dhollande, Europe 1

 

« LA COLLECTION » repose sur deux principes : l’un littéraire, l’autre graphique. Le principe littéraire : puiser dans le patrimoine littéraire des textes adaptés aux jeunes lecteurs, puis les mettre en images en faisant appel à des illustrateurs contemporains.Le principe graphique : un jeu et une contrainte sont proposés aux illustrateurs : une semaine seulement pour poser leur regard sur ces textes, et réaliser des images avec une palette de 3 ou 4 couleurs ! Les ouvrages de « La Collection » sont dirigés par Christian Demilly.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :