La mer dans son jardin

Isabelle CARRE & Kasya DENISEVICH

Le magnifique premier album jeunesse d’Isabelle Carré délicatement illustré
par Kasya Denisevich


Commander le livre – parution le 06/04/22

« C’est le début du printemps, la saison où tout recommence. La famille Falla s’apprête à quitter son appartement à Pantin. Une dernière fois, Marie court dans les allées du quartier. Avec émotion, la fillette dit au revoir aux copines qui l’attendent au pied du grand toboggan… » Alors que sa maman attend un deuxième enfant, Marie déménage avec sa famille, quittant la banlieue parisienne pour s’installer en Bretagne. Face à tant de changements, la petite fille va devoir apprivoiser l’immensité de la mer, affronter et dompter ses peurs…

Avec une intense poésie, un soupçon de fantastique, et une grande sensibilité, Isabelle Carré signe ici son premier texte jeunesse. À ses mots délicats s’allie le style unique de Kasya Denisevich, dont les illustrations jouent sur une arrivée progressive de la couleur. Conçu avec une approche cinématographique, ce grand album au format à l’italienne est une ode à la mer, à la mère, au fait de grandir en préservant l’imaginaire. Un très beau moment de lecture à découvrir et à partager.

Comédienne de théâtre et de cinéma, Isabelle Carré poursuit depuis 1987 une carrière d’antistar discrète au talent toujours plus reconnu. Chez Grasset, elle a publié Les rêveurs (2018), son premier roman, vendu à 200 000 exemplaires et lauréat de nombreux prix, et Du côté des Indiens (2020). Elle signe ici son premier texte jeunesse.

Née en Russie, Kasya Denisevich vit actuellement à Moscou. Elle a étudié la littérature comparée à l’Université d’État russe pour les Humanités à Moscou, la traduction à la l’École supérieure de langues modernes pour interprètes et traducteurs de Trieste, puis l’illustration à l’École Massana à Barcelone et au MiMaster de Milan. Son album Neighbours (Chronicle Books), traduit en France, a obtenu le prix Premier ouvrage de la foire de Bologne 2021.

ON EN PARLE ! ● Librairie Durance : « Ce texte est une ode à la beauté de la nature, à sa puissance et à l’esprit si réfléchi des enfants. Laissons-les plus jeunes aller à leur rythme, ne brusquons par leur instinct pour qu’ils puissent s’émouvoir du simple bonheur de franchir les vagues. » ● Page des libraires (Gaëlle Farre, Librairie Maupetit) : « Le récit de cette enfant qui grandit est profondément touchant. Il est bien peu « urbain » et cela m’a fait du bien ! Quelle belle voix a Isabelle Carré ! Et les illustrations donnent à respirer, à prendre l’air… » ● @nadegefumex : « Des mots poèmes à fleur de peau, des dessins pleins de douceur où les couleurs s’esquissent progressivement avec délicatesse. Un hymne à la mer et à la mère, de concert. Marie grandit, apprivoise l’inconnu et ses peurs, sans jamais se défaire de l’imaginaire. Un album sublime. » ● @agathocroustie : « Cet album est un petit bijou. Je suis complètement charmé par la richesse du texte. C’est un récit dense qui se déploie lentement, et permet d’aborder de nombreux thèmes. Le déménagement, l’arrivée d’un petit frère, la présence magnétique et ambivalente de l’eau, le rapport rêve/cauchemar, la lutte contre les peurs, l’idée de grandir. Marie est une héroïne qui nous transporte dans les défis de la vie. Les illustrations de Kasya restituent une merveille à la dimension onirique de l’histoire. L’ambiance vaporeuse se teinte de bleu, de jaune. Le vert de l’espérance devient même dominant à la fin ! C’est très inspirant. » ● @lalibrairiedescolettes : « Isabelle Carré signe son premier texte jeunesse magnifiquement mis en image par Kasya Denisevich » ● Hachette : « Avec cet album jeunesse, Isabelle Carré nous donne un charmant moment de lecture à partager avec son enfant. Son écriture poétique et douce amène avec une grande sensibilité l’histoire de Marie qui apprend à surmonter sa peur de l’océan. On appréciera tout particulièrement les magnifiques illustrations à l’aquarelle de Kasya Denisevich qui rappellent les mouvements de l’océan dans toute sa splendeur. À travers le point de vue naïf d’un enfant, Isabelle Carré nous donne un florilège de bonnes raisons de prendre soin de nos océans. » ● Page des libraires, n°213, printemps 2022 (Perrine Thierrée, librairie Tiers temps) : « Les deux auteures nous embarquent dans un voyage onirique au doux parfum salé. Un petit régal. » @cecilemnt : « Une histoire qui dit de façon très poétique le changement, la vie, la peur de grandir, de perdre sa maman et la beauté au bout du chemin. » ● Chouette un livre : « Une belle histoire qui aidera les enfants à surmonter leurs peurs, sans hâte, entourés de la bienveillance de leurs parents. » ● Mya Books : « Quelle merveille, cet album. J’ai beaucoup aimé cette histoire et surtout la manière dont elle nous est racontée. C’est délicat et très poétique. La frontière entre le rêve et la réalité est mince et l’on se plonge avec délice dans cet univers marin fantastique et envoûtant. C’est très doux et chargé d’émotions. Une pépite ! » ● @myfabulousreading : « Les illustrations de l’artiste russe Kasya Denisevich en teintes grisées réhaussées de quelques touches de couleurs (jaune, bleu, rose, vert) qui arrivent de manière progressive, sont extrêmement poétiques, à l’image de cette belle histoire qui nous est contée. On a cette impression d’un album en mouvement, avec les vagues qui viennent s’échouer jusqu’à nos pieds alors que l’on fixerait sereinement l’horizon, en plein médiation ou en plein rêve. » ● @agence_comj : « Des illustrations dans des nuancés de gris qui, vague après vague, accueillent la couleur au rythme de la mer qui grignote peu à peu le sable. Celle-ci s’invite dans la vie de notre jeune héroïne dont le quotidien prend un nouveau tournant. Kasya Denisevich illumine le texte poétique et merveilleux d’Isabelle Carré. » ● Institut Charles Perrault : « Il est de ces albums qui touchent le cœur. Il fait partie de ceux dont le texte touche autant que les illustrations, parce que les thèmes abordés reflètent leur poésie à travers la plume et le crayon. Ce livre charme, touche et embarque dans un récit splendide à bien des aspects. » ● Marmothèque : « Une rêverie, d’une belle poésie, pour accompagner l’enfant dans la gestion de multiples changements (arrivée d’un deuxième enfant, déménagement). » ● La libre Belgique, 13-avril 2022 : « Cet album, tel le ressac, ressasse les tourments de l’enfance, les craintes du changement, les angoisses liées à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur et à la disparition de l’amour exclusif de sa maman. Parce que la mer, la vie, la famille ne sont pas toujours celles qu’on idéalise et qu’il importe de parler des déceptions et désillusions, trop souvent enfouies dans la ronde des émotions et oubliées grâce à l’imagination. » ● @librairie.eau.vive : « ALERTE PÉPITE » ● @librairiemillefeuilles68 : « Un album coloré et poétique ! » ● Bruxelles Culture, mai 2022 : « La sensibilité de cette aventure est soulignée par la beauté des dessins de Kasya Denisevich qui, tous crayons dehors, matérialise les mondes de Marie. À mesure que les chapitres se tournent, ses créations graphiques se chargent progressivement de couleur, partant du quasi noir et blanc des premières pages pour aboutir à des polychromes. » ● @librairie_le_haricot_magique : « Un album sensible et poétique aux illustrations délicates qui décrit le courage face au changement et à l’inconnu et sûr la beauté de la mère. On aime ! » ● Lillyterrature : « Cet album très poétique a été un agréable moment pour une lecture du soir. On a tous eu envie d’aller se promener sur la plage, les pieds dans l’eau. » ● France Net Infos : « Une découverte, un chamboulement, tout en poésie, ode à la mer, à la famille, à la relation mère-fille, au fait de grandir… » ● Encres Vagabondes : « Voici un magnifique album, tout en harmonie, plein de poésie et de subtilité. Un album comme une belle promenade en bord de mer, aussi apaisant que revigorant. » ● Radio Coteaux : « Coup de cœur ! » ● @librairie_jeanjaures : « Voici un album jeunesse sur la fragilité, la sensibilité perçue comme un don, et sur la relation mère-fille. Un très bel album que nous vous conseillons vivement ! » ● RCF Aquitaine : « C’est absolument magnifique ! » ● Livre Hebdo, 29-avril 2022 : «Isabelle Carré, comédienne discrète au talent reconnu, signe un texte d’une infinie sensibilité, le récit avance limpide, poétique, onirique, fantastique même. Les illustrations de Kasya Denisevitch jouent en chœur la même poésie, un charme étrange s’en dégage : au début, seul le jaune du vêtement de Marie tranche sur la grisaille environnante, puis les couleurs reparaissent, éclatent avec le retour au réel et révèlent la beauté du jardin. Le résultat est magique. » ● Chouette un livre : « Une belle histoire qui aidera les enfants à surmonter leurs peurs, sans hâte, entourés de la bienveillance de leurs parents. » ● 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :